Bannière
 
   
 
     
 
 
l'Arc à Poulies PDF Imprimer Envoyer

L'arc à poulies (ou compound) est une variante de l'arc classique, au lieu que la corde soit attachée à l'extrémité de la branche d'un arc classique, elle est accrochée à la suite d'un câble qui est lui même attaché aux poulies des branches du compound. Cette modification demande une structure très différente de l'arc classique. L'arc à poulies est donc plus petit, ses branches plus rigides ce qui implique que l'angle au niveau de la corde une fois tendue soit plus important. Lorsque que l'arc est complètement bandé, l'allonge atteint sa valeur maximale qui est toujours constante à cause des poulies, ce qui permet de ne pas avoir de clicker. Grâce à cette propriété on utilise un décocheur, tout simplement pour que le décochage soit toujours net et identique et pour faciliter la traction de l'arc. Mais le principal avantage de l'arc à poulies est de diminuer par 2,5 ou plus la tension ressentie par l'archer, une fois l'arc tendu tout en conservant la puissance de départ lorsque la flèche quitte l'arc.

Arc à poulie

Détail
Comme le montre ce schéma, l'arc à poulies est assez complexe même lorsqu'il est nu. Tout les compounds sont à puissances réglables. C'est l'enfoncement de la branche qui modifie cette puissance. La visette permet à la fois pour l'archer de définir un 3ème point de repère dans sa visée car il regarde la cible à travers son viseur et à travers la visette. En fait, il regarde dans la corde. Mais la visette sert aussi comme un verre de lunette à améliorer la vision de la cible, de la rendre moins floue. Le compound pourrait faire apparaître 3 cordes, en fait, il y en a qu'une dépendant d'un câble secondaire qui fait le tour des 2 poulies, ce qui fait apparaître les 2 autres cordes restantes. Pour éviter le frottement de la corde et du câble, on utilise parfois un écarteur de câble; mais maintenant, sur la plupart des compounds, le câble est situé de part et d'autre de l'axe des poulies donc de la corde, les câbles sont justes séparés entre eux mais plus séparés de la corde. L'arc à poulies est aussi conçu pour avoir un repose flèche assez complexe et réglable dans les 3 dimensions.

Choix de l'arc :


Vous devez choisir un arc en fonction de votre niveau et de votre budget, pour commencer il est quand même préférable de prendre un arc léger et ayant un let off supérieur à 50 % et de tenir compte du type de poignée : un arc avec une poignée reflex (idem pour hyper reflex) sera beaucoup plus rapide mais difficile à contrôler qu'un arc avec une poignée deflex. Une poignée droite est situé dans l'axe des branches à l'inverse d'une poignée reflex et deflex. (voir tableau ci-dessous.)

Les Poignées :

Poignée Tir en salle Tir FITA Tir Campagne Tir 3D Tir Nature
Déflex +++ +++ + --- ---
Droite ++ ++ ++ - -
Reflex --- + +++ +++ +++


Les Poulies :
Il existe trois sortes de poulies : les soft cam qui sont des poulies rondes du côté de la corde et ovalisé sur le côté des câbles, elles permettent de diminuer l'effort physique, de passer facilement de la puissance pic à la puissance vallée ([puissance pic-((let-off.10^-2).puissance pic)] ; les cam sont très ovales du côté de la corde et des câbles, il est donc difficile de passer du pic à la vallée; les one cam sont rondes des deux côtés, elles sont utilisées pour leur démultiplication (qui avoisine les 80%) car elles sont excentrées or la démultiplication repose sur la distance séparant l'axe de rotation de la poulie et le centre de la poulie.

Poignée Tir en salle Tir FITA Tir Campagne Tir 3D Tir Nature
Soft Cam +++ +++ + --- ---
Cam -- - ++ +++ +++
One Cam -- + +++ ++ ++


Avec ces deux tableaux, vous pouvez déjà savoir quelle poignée et quelles poulies vous devez choisir selon la discipline.

Exemple : pour du tir en campagne: arc avec poignée réflex et poulie one cam.

Les Branches et Tailles de l'Arc :
Les branches sont soit en carbone soit en graphite, la différence entre les deux est une question de rapidité : un arc avec des branches carbone sera plus rapide qu'un arc ayant un autre type de branches (à noter que le prix aussi est différent..). Un changement de la taille de l'arc modifiera beaucoup de choses : l'angle de la corde, l'allonge, la puissance (différente de celle exprimée en lbs), la taille des poulies, les points de repère au visage, la hauteur de la visette, donc les réglages du viseur. Il faut donc choisir un arc adapté à sa taille et suffisamment augmentable en puissance sans non plus en prendre avec une allonge trop grande, car cela pourrait avoir des conséquences sur le dos, la stabilité et une puissance (pas celle de la tension de l'arc exprimée en lbs) étant mal adaptée.

Puissance :
Elle est actuellement limité à 60 lbs lors des compétitions. Pour le tir en salle, il est inutile d'avoir une grande puissance (45 lbs suffisent même pour des 26/13 de 30"); par contre pour le tir en campagne, il est préférable d'avoir le plus de puissance possible (sans avoir à forcer quand même) de façon à ne pas à voir de trop grandes différences de réglages au viseur selon les distances.

Détalonnage :


C'est la distance entre le dessous le point d'encochage de la flèche et le point de la perpendiculaire à la corde, s'appuyant sur le repose flèche. Le détalonnage doit être normalement de 6,3 mm mais il ne se passera pas grand chose de mieux s’il est de 0 mm. On peut modifier le détalonnage en modifiant le point d'encochage, ou en changeant l'angle du repose flèche.

Détalonnage

Repose Flèche :


IL faut 4 réglages pour le repose flèche :

  • Latéral (axe X) : Ce réglage n'est pas très important car on le compense par un réglage du viseur, mais il vaut mieux le mettre dans l'axe de poussée : il doit être aligné avec le point de repère du viseur, et la corde.
  • Vertical (défini par l'angle d'inclinaison du repose flèche: axe Y) : Incliner verticalement le repose flèche de façon à ce que la flèche soit presque perpendiculaire à la corde.
  • Profondeur (axe Z): Pas très important mais il est parfois utile pour diminuer l'allonge donc la longueur de la flèche pour ceux qui ont des difficultés à atteindre 90 m, mais plus le repose flèche est loin de la corde plus le tir est précis. En ce qui concerne le ressort, la force de pivotement doit être assez élevée (30;50 g) pour l'inclinaison reste toujours la même.

 

Repose Flèche Métallique Repose Flèche Métallique


Viseur :


Le plus souvent il est accompagné d'un scope (loupe) permettant d'obtenir un grossissement de 2x, 4x, 6x, 8x; en fait le grossissement dépend de votre allonge car plus le scope est éloigné de la visette, plus le grossissement est important. Il ne faut donc pas trop tenir compte de ces valeurs qui sont pour la plupart du temps fausses. Un grossissement de 4x suffit pour le tir en salle, pour l'extérieur, il est préférable d'en avoir un de 6x.
Deux choses sont fondamentales pour le réglage du viseur: le centre du scope doit être dans l'axe de poussée (aligné avec le repose flèche et la corde); le scope ne doit pas varier en latéral quand on le descend ou quand on le monte (quand on change de distance, on est bien obligé de changer la position verticale du scope) sinon vous aurez à changer le latéral à chaque changement de distances, l'axe AA' sur la figure à gauche doit être perpendiculaire au sol. Pour vérifier si c'est bon il faut vérifier la perpendicularité avec un fil à plomb ou tirer une flèche à 10 m puis à 70 m (baisser le viseur) et voir si les deux flèches sont à peu près alignées verticalement.

Viseur

Visette :


Il est important de savoir que changer la distance entre la visette et le point d'encochage revient à changer le réglage au niveau du viseur (ex: si cette distance augmente , la flèche partira plus haut et inversement). En moyenne cette distance est de 13 à 16 cm, mais elle dépendra aussi du type de décocheur utilisé (souvent plus faible avec un décocheur au poignet).
On utilise une visette correctrice pour améliorer la visée souvent lorsque celle-ci est flou, mais je pense qu'il faut l'éviter lors du tir extérieur car en cas de pluie, une goutte d'eau peut facilement s'infiltrer dedans. C'est la mêmechose en cas de beau temps : on voit encore moins bien quand le soleil est en face du scope et la cible à l'ombre.

Stabilisateur :


Comme pour l'arc classique, les barres de stabilisation jouent jusqu'à maintenant, sur la plupart des arcs un rôle important : alourdir l'arc à un endroit bien choisit pour permettre un meilleur équilibre de l'arc pendant la visée et d'absorber les vibrations après le tir. Seulement il faut trouver le juste milieu dans le choix des éléments de stabilisation : des barres de stabs trop lourdes demandent un effort important et il devient difficile de rester stable.
Avec ou sans V-Bar ? rappelons que les v-bars ou barres de stabs latérales peuvent éviter les problèmes de latéral mais elles ont une masse assez importante. C'est à vous de juger si il convient mieux d'en avoir ou de laisser seule la barre de stab principale. Je pense que les v-bars sont utiles uniquement les jours où le vent souffle mais pour le tir en salle...

VBar
Aujourd'hui, certains compounds absorbent sans barres de stabs les vibrations, mais il est quand même déconseiller de tirer sans ces barres car on perd un peu de stabilité.

Décocheur :


Par rapport à la palette de l'arc classique, le décocheur offre plus de stabilité et un décochage qui reste invariable à chaque sorties de flèches.

Décocheur Décocheur


Utilisation du décocheur :
Le décocheur doit être en contact avec le visage et toujours aux mêmes points de repères, pour les deux décocheurs les points de repères sont sous la mâchoire.
La sensibilité du décocheur doit être adaptée de manière à ne pas avoir de craintes lors du contact doigt/décocheur. Le doigt doit venir en contact dès que l'on est assuré que le viseur est à peu près bien placé. Normalement le décochage doit se faire de manière automatique :
On ne doit pas se dire si on doit lâcher la flèche ou pas, il faut uniquement se concentrer sur le bras d'arc.

 

Sondage

Qui est en ligne ?

Nous avons 5 invités en ligne

Identification



 
 
Copyright © 2014 Les Archers de Moreuil. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.